Vos actualités

19 Erreurs A Eviter Lorsque Vous Créez Votre Entreprise

N'Djamena, le 23 Mai 2016

Votre expérience de cadre d’entreprise vous aidera fortement lorsque vous vous lancez. Il ne faut pas perdre de vue que l’état d’esprit, l’attitude et les méthodes nécessaires pour gérer et maintenir une « grande » entreprise ne sont pas les mêmes que ceux nécessaires pour faire naitre et faire grandir une entreprise.

 

 Voici les erreurs Ă  ne pas commettre

 

1.    Trop miser sur vos expĂ©riences de cadres d’entreprise

On ne peut que tirer du positif de toute expérience. Et votre expérience de cadre d’entreprise est un atout qui vous permettra de vous assurer de bons débuts dans la structuration et l’organisation de votre entreprise. Au moins vous saurez les règles classiques de gestion à respecter par toute entreprise (quelle soit débutante, petite ou grande).

Si vous avez su développer des qualités de conduite d’équipe, elles vous aideront dans le développement de votre entreprise. Mais le simple fait que vous n’ayez personne à qui rendre compte (si vous êtes seul à bord par exemple) change l’équilibre des pouvoirs si bien que le type de leadership nécessaire pour gérer un département ou un service n’est pas celui qu’il faut pour gérer l’équipe en construction d’une nouvelle PME. Assurez-vous de ce que vous saurez rentrer dans la logique d’une PME (dont vous êtes propriétaire) pour ne pas tomber dans le piège lié au fait que la reddition de compte ne soit plus une obligation pour vous.

 

2.    Garder la mentalitĂ© de la Big Machine que vous avez quittĂ©e

C’est vrai que le reformatage psychologique (ou la transition mentale) n’est pas évident lorsque vous quittez une grande entreprise pour créer votre propre entreprise (PME à ses débuts). On a vite fait de continuer de réfléchir et d’agir comme si on est toujours dans la grande entreprise aux grands atouts (presque imbattables) qu’on vient de quitter.

Ne tombez pas dans ce piège. Rappelez-vous, hier vous comptiez sur la fin du mois (et votre employeur) pour résoudre vos problèmes personnels. Sachez que désormais vos employés vont compter sur vous pour résoudre leurs problèmes et vous devriez vous battre pour être à la hauteur. Hier, vous pouviez faire la grève lorsque vous n’êtes pas contents de votre employeur. Entrepreneur, vous ne pouvez pas faire la grève parce que vous ne seriez pas content de vos employés...Autant de nouvelles réalités qui exigent une nouvelle mentalité.

 

3.    Vouloir naitre avec des dents

Parce qu’ils viennent d’une grande entreprise hyper structurée avec tous les services, départements et ressources en place pour relever les défis inhérents à la gestion et au développement d’une entreprise, les cadres d’entreprise qui se lancent pensent qu’ils doivent avoir un organigramme s’apparentant à l’organigramme d’une entreprise déjà passée par les phases préliminaires de la croissance.

Ils oublient que l’organigramme de la grande entreprise qu’ils ont quittée n’était que le résultat d’un processus de structuration et de restructuration qui a démarré avec quelque chose de plus simple et de plus adapté aux moyens dont dispose une entreprise en démarrage. Ils pensent qu’ils sont à la fin d’un processus alors qu’ils n’en sont qu’au début. Certains vont jusqu’à vouloir avoir les mêmes équipements, reconduire le même organigramme…Résultat : ils ne tiennent pas longtemps.

 

4.    Compter sur votre intelligence analytique pour faire prospĂ©rer votre PME

On ne devient gĂ©nĂ©ralement pas cadre par hasard sans l’expression d’une certaine intelligence analytique qui dĂ©jĂ  permet de briller dans les plus grandes Ă©coles de commerce et de valider ses diplĂ´mes. Seulement que les modèles et les cas pratiques qu’on aborde la plupart du temps dans les grandes Ă©coles s’adaptent plus souvent (lorsque c’est le cas) aux grandes entreprises qu’aux PME.  Si vous comptez sur votre maĂ®trise de ces modèles plutĂ´t que sur votre intelligence pratique faite de tâtonnements, de balbutiements, d’essais et d’échecs parsemĂ©s de quelques exploits comme c’est le cas dans une PME, vous allez vous dĂ©sillusionner trop tĂ´t. 

Difficile de dire qu’un bon MBA ne fera pas un bon chef de PME mais ce sera le cas si vous ne vous adaptez pas à la PME. Ceux qui excellent ici sont des gens à capacités intellectuelles « limitées » qui sont assez humbles pour laisser les faits ou la réalité leur dicter quoi faire pour progresser efficacement et sûrement. Sans cette humilité intellectuelle, la désillusion est trop souvent au rendez-vous.

 

5.    Vouloir tenir tĂŞte Ă  votre ancienne boĂ®te

Vous pouvez avoir quitté votre entreprise parce que vous n’étiez pas d’accord avec leur approche. Et peut-être après avoir laissé passer le délai nécessaire pour que la clause de non concurrence ne soit plus valable, vous avez décidé de vous lancer dans le même secteur que votre ancienne entreprise directement ou de façon déguisée. Si vous savez bien vous y prendre, vous allez réussir à leur tenir tête.Mais avant de vouloir vous engager la tête baissée, faites un inventaire des sérieux atouts dont votre ancienne maison disposait avant que vous ne la quittiez et assurez-vous bien de ce que vous avez – en ce moment – les moyens de leur déclarer la guerre. Il n’est pas dit que vous n’allez pas la gagner. Peut-être que votre départ les a fortement affaiblis mais assurez-vous de ce que vous avez de quoi rivaliser autrement vous vous ferez broyer. Les entrepreneurs malins choisissent généralement une niche négligée par les grosses boites. Cela ne veut pas dire qu’ils ne viendront pas vous chercher si votre niche est juteuse mais ils montreront peut-être moins de véhémence que lorsque vous les provoquez. Sachez que vous pouvez attaquer à tout moment mais seulement si vous en avez les moyens.


Pour lire la suite :

Source : http://lentrepreneuriat.net/marketing-et-management19-erreurs-eviter-lorsque-vous-cr-ez-votre-entreprise

Autres actualités similaires

Nos partenaires

Tous nos partenaires